Subscribe

RSS Feed (xml)

Powered By

Skin Design:
Free Blogger Skins

Powered by Blogger

lundi 29 septembre 2008

Un planteur absolument délicieux.

Planteur façon gwadafamily
Ingrédients pour une quinzaine de litres environ :

- 03 litres de jus d'orange
- 03 litres de jus de goyave
- 02 litres de jus d'ananas
- 01 litre de jus de fruit de la passion ( maracuja )
- 01 litre de jus de mangue
- 01 litre de jus de pamplemousse
- 01 litre de Rhum vieux ( on peut remplacer par du rhum blanc par souci d'économie )
- 02 litres de rhum blanc ( J'ai choisi du père Labat 59° ) Rhum du père Labat 59°, distillerie Poisson
- Un zeste de citron et son jus ( Vert, si vous en avez la possibilité )
- Du sirop de grenadine ( Une cuillère à café par litre )
- Angostura ( 3 gouttes par litre – Ingrédient facultatif ) Angostura
- Une gousse de vanille ouverte en deux et dont on a séparé les grainsVanille
- Un soupçon de piment antillais Piment antillais
- De la noix de muscade ( râpée bien sûr ) Noix de muscade
- Deux bâtons de cannelle à laisser macérer quelques heures. ( attention à ne pas l'oublier ) Cannelle
Le sirop de canne est totalement optionnel, c'est juste une affaire de goût.
J'en ai ajouté à peine 0,50 centilitres ( pour 15 litres de planteur ), après deux jours de macération au frigo.

Pour ce qui est des épices, tout est une affaire de goût.Certains aimerons le goût de la muscade, d'autres, pas du tout.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner, c'est de goûter votre planteur assez régulièrement et de rajouter des ingrédients avec parcimonie.

Choisissez de bons jus de fruits (vérifiez la teneur en fruits ), à défaut de préparer vos propres jus de fruits frais.


Pour ce qui est du rhum, tout est une affaire de goût également. Personnellement, j'ai choisi un rhum à 59° pour une simple raison : pour faire baisser la teneur d'alcool à 50°, seule de l'eau est ajoutée.

Un rhum à 59° est la garantie d'un goût un peu plus prononcé.


J'avais préparé ce planteur le lundi après-midi pour le consommer le samedi soir. Il a été conservé dans une grande glacière mise au réfrigérateur et mis en bouteilles quelques heures avant la soirée.


A priori, les gens l'ont aimé car, avec une quinzaine d'invités pour la fête de mon anniversaire, presque 10 litres ont été consommés.


Nous avons goûté le planteur une dizaine de jours plus tard, son goût s'est encore renforcé et certaines personnes l'ont trouvé un peu plus fort.


Maintenant, c'est à vous de jouer. Le planteur est un apéritif très agréable quand il fait chaud.

Pour la petite note déco, vous pouvez tremper vos verres dans du sirop de grenadine ( sur une hauteur de 0,5 à 1 cm ) puis dans le sucre. N'oubliez pas ensuite de mettre vos verres au frigo.

Effet garanti, comme sur la photo ci-dessous.

Verre givré
Lire La Suite... RésuméBlogger

lundi 22 septembre 2008

Une super plongée d'anniversaire.

20 Septembre 2008.
Celà fait maintenant deux jours que je viens de souffler mes 37 bougies.
La Guadeloupe est placée depuis deux jours en vigilance météo orange ou jaune, mais le soleil pointe le bout de son nez ce matin.
Tant mieux, car nous avons prévu une plongée avec Jazz, dont le club se situe sur la "plage Caraïbes".


C'est un petit club qui ne paye pas de mine de l'extérieur, mais l'ambiance y est super sympa et je n'ai jamais encore été déçu par une plongée là-bas.
Comme pour le canyonning au saut d'Acomat, je suis accompagné de Dédé, Didier, Nico et William. Williams, un copain de Nico est venu compléter la bande, ainsi qu'un voisin avec qui j'ai déjà plongé





Le rendez-vous est fixé à 09H30, devant le club de plongée.



Tout le monde a une petite expérience de plongée mis à part Didier qui vient effectuer son baptême.

En ce qui me concerne, je suis impatient de teste mon appareil photo avec caisson étanche, que je n'ai emmené qu'en piscine pour le moment.



Après quelques minutes d'attente, nous sommes rejoints par Jazz, qui dispensait des cours de plongée à un autre groupe.




Nous nous mettons tous à l'eau pour rejoindre le bateau, qui nous emmène sur la pointe malendure, juste en face des célèbres "îlets Pigeon", haut-lieu de la plongée en Guadeloupe. Maintenant que j'ai mon appareil photo , j'essaierai de vous photographier le buste de Cousteau, immergé à quelques mètres de profondeur à proximité des "îlets Pigeon"

Sur le bateau, l'ambiance est très détendue, même pour Didier, dont c'est la première plongée. La seule menace constitue le ciel, qui commence légèrement à se couvrir de nuages.



Didier est le premier à l'eau et il nous informe que l'endroit est truffé de méduses. Nous sommes immédiatement rassurés par Jazz, qui nous indique que cette variété est peu urticante.


Tout le monde part pour une petite exploration en palanquée tandis que Didier se familiarise avec le matériel. Il est prévu qu'il nous rejoigne un peu plus tard.

Voici quelques photos réalisées au cours de cette plongée très sympa.

Les méduses :





Dédé :



Didier :
Nico :
William :
Williams :
Jazz :
Moi :

Eponges, gorgones et anémones :




Coquillages et crustacés :






Les Poissons :



















Les tortues :



Mon matériel :

Mon appareil photo est un Panasonic DMC-TZ5, version "Black". Le caisson est de marque Panasonic, modèle DMW-MCTZ5, étanche à 40 mètres. Un flash sous-marin n'étant pas dans mes moyens pour l'instant, j'utilise le flash de l'appareil, couplé avec le diffuseur du caisson.


Maintenant je vous présente mon ordinateur de plongée, le SUUNTO Vyper II.




Bilan de la plongée :
Une plongée très sympa entre amis pendant laquelle j'ai appris beaucoup d'enseignements sur le fonctionnement de mon appareil. J'essaierai désormais de faire un peu moins de photos ( 200 au cours de cette plongée ) en essayant de me rapprocher un peu plus de mes sujets et de prendre le temps pour éviter le "bougé".


Le résultat dépasse néanmoins toutes mes espérances, surtout avec un appareil qui n'a rien d'un outil de pro.


Cette plongée a duré 66 minutes et la profondeur maximale atteinte pour moi a été de 20.4 mètres. Je suis ressorti avec 80 bars, c'est pas mal, surtout lorsqu'on sait qu'on consomme généralement plus lorsqu'on fait de la photo. En milieu de plongée, j'ai porté assistance à William, dont la bouteille s'était désanglée sans raison. J'ai réussi, nons sans mal, à la remettre en place et nous avons poursuivi notre plongée normalement.


Un petit truc que nous ignorions en remontant, c'était que nos épouses se faisaient beaucoup de souci pour nous, car une véritable tempête est passée au dessus de nos têtes pendant que nous étions sous l'eau. Je peux vous garantir que nous n'avons rien senti, remarquant tout au plus que la mer était beaucoup plus forte à notre remontée que lorsque nous avions quitté le bateau.


Didier a été ravi de son baptême, et il attend maintenant l'arrivée de ses deux filles chéries pour renouveler l'expérience. Il aura tout loisir de reposer ses petites oreilles fragiles en attendant leur venue.


Petit bonus pour ceux qui auront eu le courage de tout lire jusqu'au bout, ma première vidéo sous-marine, réalisée avec mon appareil photo.

Et oui, une petite tortue a décidé de jouer les stars pour la première sortie de mon appareil photo en mer.





video
Lire La Suite... RésuméBlogger